Quand l’anchois tue la baleine.

Les mammifères marins succombent depuis une décennie à une épidémie provoquée par un parasite typique des chats, conséquence d’une réaction en chaîne dont des chercheurs californiens viennent de découvrir la clef.

Les phoques, les baleines et les dauphins sont touchés par Toxoplasma gondii, un protozoaire responsable de la toxoplasmose, maladie qui affecte à bas bruit plus du tiers de l’humanité.

Le parasite se transmet à tous les animaux à sang chaud, mais seuls les félins l’abritent sous sa forme infectieuse.

L’origine du mal proviendrait donc des égouts contaminés par les résidus de litières et de crottes de chats.

Les biologistes de la California Polytechnic State University ont identifié un autre hôte de prédilection de Toxoplasma gondii : l’anchois.

Ce poisson, dont les mammifères marins se nourrissent en quantité, filtre le parasite et le retient dans sa chair.

Faudrat-il désormais se priver de pizza aux anchois ?

Pas s’ils sont cuits, répondent les spécialistes : le protozoaire ne résiste pas à la chaleur.

Le Vif/l’Express 2972.

Étiquettes : , , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :