Archive for février 2011

Annie Girardot.

février 28, 2011
Publicités

L’homme à tête de chou.

février 28, 2011

La Deux – 22h50 – lundi 28/2        

 Chorégraphie de Jean-Claude Gallotta en hommage à Gainsbourg décédé le 2 mars 1991. Paroles et musiques originales Serge Gainsbourg Version enregistrée pour ce spectacle par Alain Bashung Une production Jean-Marc Ghanassia et le Centre chorégraphique national de Grenoble A la façon des films noirs américains, l’histoire est construite en un long flash back. Mi-homme mi-légume « l’Homme à tête de chou » revit l’histoire tragique de son amour fatal pour Marilou qui l’aura conduit à la folie et au crime. Sur un plateau nu, sans meuble ni décor, Jean-Claude Gallotta met en scène cette histoire en différents tableaux chorégraphiques interprétés par une troupe de 14 danseurs. Les chansons de Serge Gainsbourg sont chantées sur bande par Alain Bashung avec de nouvelles orchestrations et des musiques additionnelles de Denis Clavaizolle. Une danse. Violente et bourrée d’amour, douloureuse parfois, sex-symboliquement pas très correcte, et qui marche au seul carburant qui vaille : le désir. Une musique. Originelle, de Gainsbourg, augmentée de clavecins, congas, guitares, trompette, violons et violoncelles, nourrie de Ravel comme de Steve Reich, des Doors comme de Debussy. Des mots. Du même Gainsbourg. Joueurs, virtuoses, érotisés, voire lubriques, dont chaque syllabe pénètre délicieusement oreilles et sens. Une voix. Celle de Bashung, chaude, profonde, poignante, voire déchirante, si présente. Sous la fable de la petite garce Marilou, insaisissable shampouineuse qu’un homme  » aveuglé par sa beauté païenne  » fera disparaître sous la mousse, la belle histoire d’un compagnonnage et de complicités artistiques. En douze tableaux, avec quatorze interprètes, un hommage à la vie flamboyant et noir.

www.rtbf.be/ladeux

^

L’hypocrisie des élites médiatisées.

février 27, 2011

Par Lotfi Maherzi

 Le philosophe slovène Slavoj Žižek soulignait récemment dans Libération « L’hypocrisie des libéraux occidentaux qui soutiennent publiquement la démocratie et quand le peuple se soulève contre les tyrans, ils sont profondément inquiets ». Il aurait pu rajouter dans sa magistrale démonstration que cette même hypocrisie est lourdement présente chez les intellectuels français et autres « élite médiatisée » – d’Alain Finkielkraut à André Glucksmann, de Bernard Henry Levy à l’essayiste Alexander Adler et tant d’autres. Ces philosophes, dont le combat devrait être partout dans le monde, au cœur des luttes contre les tyrannies, les dictatures et les impunités, ont trahi les révolutions arabes, par leur silence éloquent et complaisant.

 On le sait maintenant que les soutiens extérieurs aux révoltes arabes ne sont pas venus de ces intellectuels médiatisés, mais d’autres intellectuels français trop souvent écartés des cercles influents pour leur engagement à contre courant du politiquement correct. Pourquoi cette faute ? La réponse réside dans les stratégies humanitaires empruntées par ces philosophes, trop souvent opportunistes et sélectives ainsi que dans leur volonté à donner une posture géopolitique à des discours essentiellement identitaires.

Lire la suite de son article sur http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article16027

Quai des Belges : Grève de 60.

février 27, 2011

La Deux – 22h50 – dimanche 27/2   

Présenté par : Hadja Lahbib

Invités : Patrick Bebi (metteur en scène), Jean-François Ramquet (secrétaire régional interprofessionnel de la FGTB), Béatrice Cue (guide de l’exposition «La Grève de 60»), Matéo Alaluf (professeur à l’ULB), Thierry Bodson (secrétaire général de l’Interrégionale wallonne de la FGTB)

C’est à l’OM – l’ancienne usine Ougrée-Marihaye -, située quai Louva, à Seraing, qu’Hadja Lahbib et ses invités reviennent sur les grandes grèves de l’hiver 1960-1961. Cet ancien site industriel, qui accueille une exposition consacrée à «La Grève de 60», propose également pendant quelques jours des représentations de la pièce «Ce n’est pas parce qu’on n’a plus de beurre, qu’on en a oublié le goût», de Patrick Bebi. Au sommaire :

– André Renard, trois moments d’un parcours syndical
Un documentaire belge réalisé par Jérôme Laffont, Daniel Petry en 2010. A travers le portrait d’André Renard, militant syndical et partisan de l’autonomie wallonne, ce film est aussi le portrait d’une région et d’une époque : la région wallonne des années 50 et 60.

www.programme.tv

http://www.ptb.be/nieuws/artikel/hiver-1960-61-la-greve-du-siecle.html

Serge Gainsbourg au Casino de Paris.

février 27, 2011

ARTE – 23h15 – dimanche 27/2             

Du 19 septembre au 27 octobre 1986, Serge Gainsbourg remonte sur scène dans l’une des salles parisiennes les plus prestigieuses, le Casino de Paris, accompagné de musiciens et de choristes américains. De « La Javanaise » à « Love on the beat » en passant par « Initiales B.B. », « Lola Rastaquouère », « Harley Davidson », « Marilou sous la neige », « Bonnie & Clyde » ou encore « Vieille canaille », toutes les périodes musicales du beau Serge se succèdent face à une caméra qui reflète la communion de l’artiste avec son public.

Rediffusions :
03.03.2011 à 02:45
www.arte.tv

Entretien avec Jane Birkin : mes images privées de Serge.

février 27, 2011

ARTE – 22h30 – dimanche 27/2         

1969. Pierre Grimblat, en plein tournage de Slogan, cherche une jeune Anglaise pour donner la réplique à Serge Gainsbourg. Ainsi débute l’histoire d’amour mythique entre la gracile Jane et le « chanteur à tête de chou », immortalisée, la même année, par la sulfureuse sensualité de « Je t’aime moi non plus » et de « 69 année érotique ». Les amants terribles défrayent la chronique et s’affichent en une des magazines. Pourtant, durant les douze années qu’a duré leur histoire d’amour, loin du tumulte parisien, ils ont vécu des instants d’une simplicité confondante.

Rediffusions :
02.03.2011 à 15:35
03.03.2011 à 02:00
18.03.2011 à 04:10
www.arte.tv

Gainsbourg, vie héroïque.

février 26, 2011

A lire sur : http://menilmontant.typepad.fr/mon_weblog/2011/02/gainsbourg-et-joan-sfar-anecdotes-et-recompenses.html

Gainsbourg et Joan Sfar : anecdotes et récompenses

« Gainsbourg (Vie héroïque) », de Joan Sfar, a remporté trois récompenses lors de la cérémonie des César vendredi soir, à Paris, à quelques jours du vingtième anniversaire de la mort de Serge Gainsbourg, le 2 mars 1991. Au-delà d’un clin d’œil à notre voisin Joan Sfar, dont l’atelier est situé rue d’Avron, dans le 20e arrondissement, petite revue d’anecdotes autour du film, et du souvenir de Serge Gainsbourg…

France, championne d’Europe des pesticides.

février 26, 2011

En visite au Salon de l’Agriculture, Sarkozy s’en est pris aux affiches choc de l’association France Nature Environnement qui dénoncent les méfaits de l’agriculture intensive. Mais pourquoi ne pas aller plus loin ?

Par exemple en soutenant ceux qui manœuvrent en coulisse pour en finir avec cet arrêté qui interdit de pulvériser des pesticides par grand vent. C’est en effet à cause de ce fichu règlement que trois gros pomiculteurs de Corrèze ont été traînés en justice par leurs voisins, soutenus par l’association écolo Générations Futures. Lors du procès, le 13 janvier dernier, le substitut du proc’ a fait grimper aux rideaux la Fédération nationale des producteurs de fruits, en requérant une amende de 1 500 euros, dont 500 avec sursis. Verdict le 10 mars.

Lire la suite de l’article sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article16022

Bassenge : Green Rock Festival.

février 26, 2011

L’AJAB et le Centre culturel vous propose une nouvelle édition du « Green Rock Festival » le samedi 26 mars en  la salle « La Passerelle » de Bassenge. 

Au programme cette année :    

19h45 : Swingin’ Swigs 

Groupe crée en 2010, composé de jeunes talents issus pour la plupart de la vallée du Geer. Leur répertoire est constitué de reprises et de compos dans le style pop-rock résolument jeune et entraînant. Un jeune groupe à découvrir absolument.

20h30 : The Woodcutters  

The Woodcutters est un groupe formé au début 2010 par quatre garçns fortement inspirés par le rock anglais d’hier et d’aujourd’hui et ses différents styles. Motivés par l’envie de faire partager leur amour pour la musique et après quelques concerts l’année passée dans les alentours de Visé et de Liège, ils reviennent maintenant pour vous faire découvrir leurs propres compositions pleines d’énergie et rythmées par les sons entraînants des guitares.

http://www.myspace.com/woodcuttersband

21h30 : Last Men Alive  

Last Men Alive pourrait être défini comme rock celtic pur jus, avec une légère touche scottish. Mais ce serait malheureusement omettre ces petits plus qui font que le groupe existe toujours aujourd’hui  : l’amitié, le fun et ce feeling qui les unit se ressent sur scène dès qu’ils balancent les premières notes.

Au menu : covers du groupe « The Levellers », accompagnés de chansons aux mélodies intemporelles.

22h45 : Curiosity 

1996, en région liégeoise, deux amis décident de fonder « Curiosity », un groupe entièrement dédié à leurs idoles : « The Cure ». Le groupe commence à tourner dans les clubs locaux, ensuite partout en Belgique, attirant un public provenant des quatre coins de l’Europe.

Après une longue remise en question, certains changements de line-up et quelques mois de répit, le groupe fait son « come back » en 2008. Aujourd’hui et plus que jamais, le groupe se réjouit de retrouver son public fidèle et de faire (re)découvrir THE CURE et CURIOSITY à un maximum de gens.

0h15 : Missed Call  

Pour Missed Call, un seul concept : plonger le public au coeur de l’histoire du rock. De Hendrix à Queen, en passant par Bon Jovi, Pink Floyd, The Police ou encore U2, Missed Call revisite les plus grands tubes en apportant cette touche d’énergie si caractéristique du groupe. Un band taillé pour la scène.

Informations pratiques :  Ouverture des portes à 19h39.

                                                               P.A.F : 8€ – Prévente : 6€ (disponibleau « Bon Accueil » à Visé et à la librairie Morin à Roclenge).

Plus d’info sur : http://greenrockfestival.skynetblogs.be/

Hymne à la beauté du monde.

février 25, 2011