L’hypocrisie des élites médiatisées.

Par Lotfi Maherzi

 Le philosophe slovène Slavoj Žižek soulignait récemment dans Libération « L’hypocrisie des libéraux occidentaux qui soutiennent publiquement la démocratie et quand le peuple se soulève contre les tyrans, ils sont profondément inquiets ». Il aurait pu rajouter dans sa magistrale démonstration que cette même hypocrisie est lourdement présente chez les intellectuels français et autres « élite médiatisée » – d’Alain Finkielkraut à André Glucksmann, de Bernard Henry Levy à l’essayiste Alexander Adler et tant d’autres. Ces philosophes, dont le combat devrait être partout dans le monde, au cœur des luttes contre les tyrannies, les dictatures et les impunités, ont trahi les révolutions arabes, par leur silence éloquent et complaisant.

 On le sait maintenant que les soutiens extérieurs aux révoltes arabes ne sont pas venus de ces intellectuels médiatisés, mais d’autres intellectuels français trop souvent écartés des cercles influents pour leur engagement à contre courant du politiquement correct. Pourquoi cette faute ? La réponse réside dans les stratégies humanitaires empruntées par ces philosophes, trop souvent opportunistes et sélectives ainsi que dans leur volonté à donner une posture géopolitique à des discours essentiellement identitaires.

Lire la suite de son article sur http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article16027

Étiquettes : , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :