Archive for mai 2011

Enfumés !

mai 30, 2011

La Une – 22h – lundi 30/5   

Les climatologues du monde entier s’accordent sur une chose : il est tard. Un temps précieux a été perdu. Pourquoi les pays développés, Etats-Unis en tête, ont-ils tant tardé à prendre des mesures contre le réchauffement climatique ? Parce qu’un lobby efficace et discret a freiné de toutes ses forces. A sa tête, on trouve certaines des entreprises les plus rentables et les plus puissantes de notre planète. Le pétrolier Exxon Mobil par exemple 370 milliards de dollars de profits en 2005. Si demain des mesures globales et coordonnées visant à réduire l’effet de serre venaient à être prises, elles entraîneraient une baisse inévitable de la consommation en essence. Donc une chute mécanique des profits et du taux de l’action boursière. Pour éviter cela, le pétrolier allié aux industries automobiles et charbonnières a financé une extraordinaire machine de guerre visant à nier l’urgence climatique. Ces hommes d’influence pèsent sur le débat aux USA mais aussi en Grande-Bretagne et dans les institutions européennes à Bruxelles. A Washington, on les appelle ‘The Carbon Club « , le Club du carbone. Et le président Bush a été leur meilleur allié jusqu’à la victoire de Barack Obama qui viendra changer le sens de l’histoire.
www.rtbf.be
 
Et ça continue, encore et encore !  
 
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-golfe-du-mexique-l-appat-du-gain-plus-fort-74535080.html
 
Tout tout doit continuer !
 
http://iipdigital.usembassy.gov/st/french/article/2011/05/20110511130545×0.3729779.html#axzz1Np0dG53l
 
Mais nous sommes tous responsables, à des degré divers.
 
http://www.lesoir.be/actualite/sciences/2011-05-30/les-emissions-de-co2-a-leur-plus-haut-niveau-842873.php
 
Vive l’a-croissance et la simplicité volontaire.
 

« Tout doit être fait pour aider les Palestiniens ».

mai 30, 2011

La Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique (FASE) s’engage en faveur de la campagne BDS, du soutien à la mission en Palestine du 8 juillet 2011 et à la flotille de la liberté pour Gaza.

Communiqué de la FASE : à lire sur http://www.europalestine.com/spip.php?article6191

 

Enveloppe verte et sucrée pour Coca-Cola.

mai 29, 2011

Par Sandrine Beigas  

Après Evian, Volvic, Danone ou Spa, c’est Coca-Cola qui se met aux emballages en plastique recyclé. Les rayons belges verront apparaître des bouteilles du célèbre soda (et ses déclinaisons « Zero » et « Light ») apparemment identiques aux précédentes, mais qui seront constituées à 22,5 % de composant végétal, provenant des plantations de canne à sucre au Brésil. Le reste de l’emballage sera en plastique recyclé (max. 25 %) ou non.

Ce nouvel emballage, appelé « plantbottle », a déjà été mis en avant dans neuf pays au niveau mondial (Etats-Unis, Norvège…). La marque a commercialisé 2,5 milliards de bouteilles « plantbottle » pour l’année 2010. Objectif pour la Belgique : atteindre les 80 millions d’emballages « plantbottle » d’ici à la fin de l’année, soit 15 % de toutes les bouteilles commercialisées dans le pays.

La suite de son article sur : http://archives.lesoir.be/enveloppe-verte-et-sucree-pour-coca-cola_t-20110527-01EUK2.html

 

Un miroir dans le palais.

mai 29, 2011

De DanielVan Reybrouck   

Comment doivent-ils se sentir ? », ai-je pensé. Au palais royal, ils étaient assis au premier rang, nos dirigeants politiques, du moins ceux qui avaient pris la peine de venir. Ils étaient installés à la gauche et à la droite des membres de la famille royale. Ils écoutaient un homme venu d’Afrique.

Cela se passait mardi, à l’occasion de la remise du Prix pour le Développement de la Fondation Roi Baudouin. Le lauréat était le Docteur Denis Mukwege, fondateur et directeur de l’hôpital de Panzi à Bukavu, l’homme qui, ces dernières années, a soigné trente mille femmes victimes de viols au Congo.

Comment devaient-ils se sentir ? Le docteur Mukwege est un homme exceptionnel. Discret, intègre, humain, et par-dessus tout : un homme simple. Mais quand il prend la parole, ce n’est pas pour mâcher ses mots. Si vous voulez entendre des banalités et des mondanités, vous ne frappez pas à la bonne porte.

Ce fut bien le cas mardi au palais royal. Il raconta qu’il aurait préféré rester anonyme au lieu d’être un homme connu « grâce » à la violence sexuelle. Il se demanda à voix haute ce que pouvait signifier cette reconnaissance, si elle n’était pas suivie d’efforts de la communauté internationale pour mettre fin à la pandémie de violence sexuelle.

Lire la suite sur : http://www.lesoir.be/debats/chroniques/2011-05-26/un-miroir-dans-le-palais-842275.php

 

 

Quelques livres ….. parmi d’autres.

mai 29, 2011
Xavier Deutsch, Tombé du camion, Mijade, 2008
Avis : « L’écriture de l’auteur est loin des sentiers battus de la littérature pour adolescents. Les personnages sont attachants et l’intrigue s’installe efficacement. Une relation père-fils décrite en peu de mots bien choisis. » E.D.
Tom a quinze ans, bientôt seize. Il vit tantôt chez son père, tantôt chez sa mère et son nouveau–mec–gentil–qui–tente–de–sympathiser–avec–le–fils–de–sa–copine.
À l’anniversaire de Tom, on se souvient de ce qui arrive aux adolescents de 16 ans : la loi impose qu’on leur implante une puce électronique, qui servira à la fois de carte d’identité, de carte de paiement, de GPS et qui permettra de les localiser où qu’ils soient… Tom refuse qu’on lui vole sa liberté et fuit avec l’aide de son père.
Daniel Zimmermann, Nouvelles du racisme ordinaire, Le cherche midi, 1994
Avis : « Ce recueil devrait être lu par tous les enfants des écoles car ils doivent comprendre que dans la vie, il est plus facile de faire le mal que le bien, la compréhension et l’acceptation des différences demandent des efforts, Daniel Zimmermann dénonce… un impitoyable constat sur la nature humaine…» B.O.
Singuliers, les personnages de ces textes brefs et cinglants ? Non, banals. M. et Mme Toulemonde. Ils peuvent détester les jeunes, les vieillards ou les policiers. Ils peuvent avoir peur des Noirs, des Juifs, des Chinois, des Arabes, des Tziganes, des homosexuels. Ils ont peur et réagissent par la haine, le mépris, le désir de meurtre, voire son accomplissement, et jusqu’à la profanation. Moments de notre vie quotidienne, où s’entremêlent la platitude et l’horreur, ressaisis avec virulence dans les mises en scène sans bavure de Zimmermann. Une écriture sèche et violente qui nous atteint au défaut de notre cuirasse humaniste, là où nous sommes tous des racistes ordinaires.
François Brune, Sous le soleil de Big Brother, L’Harmattan, 2000
Avis : « 1984 est-elle derrière nous ? Quelle distance sépare réellement la réalité de la fiction ? » J.P.
Sous-titré Précis de 1984 à l’usage des années 2000, cet ouvrage plus qu’une analyse de l’ouvrage de George Orwell (1984), est une mise en perspective du système « Big Brother » et de nos sociétés contemporaines. Par une déconstruction précise de l’œuvre , François Brune révèle son incroyable – et effrayante – modernité.
Baptiste Morgan, Mon voisin, c’est quelqu’un, éd. Fayard, 2002
Avis : « Il faut être fou ou malade pour être nazi ! Pas si sûr…Le quotidien, l’ennui, le hasard, la solitude, la peur et bien d’autres ingrédients, combinés ou non, suffisent parfois. Comment est-ce que je réagis face à l’injustice quotidienne petite ou grande qui m’entoure ? Suis-je plus maligne que mon voisin ? Une grande résistante dans l’ âme ? Je n’en suis pas si sûre ! Et vous ? » E.D.
Comment un aquariophile pas très malin devient l’homme de main d’un obscur parti néo-nazi et tourne au parfait salaud. Comment des militantes démocrates avisées, des politiciens et des journalistes méfiants se laissent manipuler par les médias. Comment un sombre inconnu, à la dialectique populiste bien rodée, prend le pouvoir en quelques mois dans un pays florissant d’Europe. Deux cents et dix pages qui montrent que l’Homme est loin, bien loin de s’élever au-dessus des différences nationales et des hiérarchies sociales. Peuple responsable de l’enlisement d’une démocratie qui n’a plus pour elle que son sens étymologique, et encore
Peter Spier, Cinq milliards de visages, Ecole des Loisirs, 1994
Avis : «Un beau souvenir d’enfance, celui d’un éveil de la curiosité et de l’émerveillement devant tant de diversité! Un grand voyage au pays… des êtres humains! A mettre sans modération dans les mains des enfants! » A.T.
Nous sommes tous différents : visage, couleur de peau, habillement, religion, fêtes, écritures, nourriture, habitation. Avec justesse et humour, Ces « cinq milliards de visages » nous ramènent, par le dessin, à la globalité de l’être humain, à son universalité.

 

 

 

 

 

 

 

 
 

http://www.territoires-memoire.be/index.php?page=mediatheque_coupscoeur

 

Crise fiancière – crise écologique : interview d’Hervé Kempf.

mai 29, 2011

Interview réalisée par Thibaut Monnier 

Hervé Kempf est journaliste pour le quotidien français Le Monde, écrivain, et spécialiste des questions d’écologie. FINANcité à profité de son passage en Belgique pour connaître son point de vue sur les liens entre crise financière et crise écologique.

Dans cette interview, H.Kempf répond aux questions suivantes :

1) En quoi la finance est-elle liée à la crise écologique ? (0:22)

2) Vivons-nous dans un modèle de société qui nous est imposé par l’industrie financière ? (2:00)

3) Nous ne sommes plus en démocratie ? (3:36)

4) Comment sortir de cette situation ? (2:58)

5) Priviligiez-vous des pistes d’action ? (7:13)

6) Quel rôle doit jouer la société civile ? (8:47)

7) Quel regard portez-vous sur les révolutions arabes ? (10:15)

http://www.financite.be/s-in-former/bibliotheque,fr,11,3,2,1,3024.html

« L’esprit de la démocratie n’est pas une chose mécanique qui peut être ajustée par l’abolition des formes. Il nécessite un changement dans le coeur. »    (Ghandi)

« La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures. »    (Noam Chomsky)

« La démocratie n’est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité ».    (A. Camus)

 

 

Explosive, la finance !

mai 29, 2011

Pas moins de 39 milliards de dollars sont encore investis par des établissements financiers dans la production d’armes à sous-munitions à travers le monde. Une telle production est pourtant interdite dans le droit international, tout comme l’est son financement dans certaines législations nationales.

De quel droit ?

Trois ans après la signature historique à Oslo de la Convention sur les bombes à sous-munitions, et presque un an après son entrée en vigueur, une nouvelle étude des ong Netwerk Vlaanderen et Pax Christi indique que 166 institutions financières dans le monde, publiques et privées, continuent d’investir massivement dans la production d’armes à sous-munitions. Parmi ces investisseurs peux scrupuleux, 26 institutions financières européennes (dont la Deustche Bank et la Royal Bank of Scotland) ont des intérêts dépassant les trois milliards d’euros auprès de producteurs d’armes. Ces institutions se trouvent pourtant dans des pays où la Convention d’Oslo est censée être respectée, comme au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, en Italie ou en Espagne.

Action !

Le rapport distingue également les bons investisseurs et ceux qui évoluent positivement. Ainsi, certaines institutions, comme Ethias, développent une politique visant à l’arrêt du financement des bombes à sous-munitions. D’autres (telles que Dexia, KBC, ING, BNP Paribas, Axa et Rabobank) s’opposent à de tels investissements sans pour autant s’imposer de politique contraignante. En mars 2007, le Parlement fédéral belge a pourtant voté à l’unanimité une loi interdisant le financement des mines antipersonnel et des armes à sous-munitions. La Belgique était alors devenu le premier pays au monde à intégrer un telle loi. Est-elle réellement appliquée par les banques belges ? Il est permis d’en douter à la lecture de ce nouveau rapport.

www.financite.be

 

i Slam.

mai 29, 2011

http://www.europalestine.com/spip.php?article6189

 

Encore un spectacle censuré !

mai 29, 2011

« Mérignac-Beaudésert, Tsiganes français sous l’Occupation », est une adaptation de documents historiques relatifs à l’internement et la déportation de Tsiganes français pendant la seconde guerre mondiale. Ce texte a été édité aux éditions l’Espace d’un instant, en partenariat avec La voix des Rroms, les Nouvelles alternatives transeuropéennes et la Fédération nationale des déportés et internés, résistants et patriotes. Il a également fait l’objet d’un spectacle mise en scène par Christophe Sigognault, dans le cadre d’une résidence de création à la Maison d’Europe et d’Orient, qui a notamment été représenté en ouverture du festival du Printemps de Paris, le 9 mai dernier, jour de la fête de l’Europe.

Ce spectacle a été programmé dans le cadre du « Festival of Roma, Ashkali and Egyptian culture » au Kosovo, financé par l’ECLO (Bureau de liaison de la commission européenne au Kosovo), et produit en délégation par la KFOS (Fondation Soros).

Mais l’ECLO a considéré que le contenu de cette création artistique était « inopportun » (inappropriate) et ordonné à la KFOS que ce spectacle soit retiré de la programmation.

Lire la suite de l’article sur : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article117525

 

Ecrire une lettre pour aider les Guarani.

mai 28, 2011

La tension monte alors que des Indiens du Brésil récupèrent leur terre .

Dans un acte désespéré, après avoir vécu au bord d’une route pendant un an et demi, une communauté d’Indiens guarani du Brésil a récupéré une partie de sa terre ancestrale.

Les Guarani sont retournés sur leur terre la semaine dernière, ne voulant plus supporter les conditions de vie déplorables qu’ils enduraient au bord de la route.

Lire la suite de l’article sur : http://www.survivalfrance.org/actu/7322