Enquête sur les germes criminogènes de l’extrême-droite.

Par Manuel Abramowicz  

«Terrorisme identitaire» : toujours à l’ordre du jour

 
Responsable de campagnes de propagande contre les terrorismes «islamique» et «rouge», l’extrême droite fait pourtant partie d’un courant politique où la violence est monnaie courante. Les partis électoraux de la «droite nationale» ont tous été fondés par des mouvements ou des personnalités provenant des rangs néonazis. Un «milieu» constitué de partisans fanatiques de la lutte armée. Aujourd’hui encore, en parallèle à la participation électorale, le «terrorisme identitaire» reste une option. Que certains envisagent toujours…

 

A lire sur : http://resistances.be/edcrim.html

 

 

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :