Décès d’Allain Leprest.

Lire aussi sur : http://chansonsquetoutcela.over-blog.com/article-ecoutez-leprest-chantez-leprest-croyez-allain-possible-81871905.html

 

Étiquettes : , , ,

2 Réponses to “Décès d’Allain Leprest.”

  1. http://bellaciao.org/fr/ Says:

    http://bellaciao.org/fr/spip.php?article119708

    Décès d’ALLAIN LEPREST (video)

    lundi 15 août 2011 – 11h58

    Triste fin pour un grand chanteur : ALLAIN LEPREST a mis fin à ses jours cette nuit dans le village qu’il affectionnait particulièrement : Antraigues-sur-Volane.

    Il rejoindra, j’en suis sûr, son ami JEAN FERRAT avec lequel il avait une forte complicité.

    Encore une dure journée pour ses amis et admirateurs dont je faisais modestement parti.

    Allain était, malgré sa maladie, très heureux de retrouver le village, ses amis. Il a beaucoup écrit, sa fille Fantine a donnée une belle prestation au restaurant « La montagne » et ALLAIN était très fier du talent dont a hérité sa fille.

    Ici de nombreux amis le pleurent : Fantine, Francesca Solleville, Rémi, Canard, Loulou, Georges, Annick, Vincent qui l’a hébergé et découvert, Patrick etc…… Et puis les amis interprètes de ses textes qui, je pense, ne manqueront pas de lui rendre hommage.

    http://bellaciao.org/fr/spip.php?article119708

  2. Thivet Philippe Says:

    Allain

    La lun’ se saigne aux quatre veines,
    Ivry la rouge devient bleue,
    Mont Saint-Aignan remont’ la Seine
    En terre où l’ sommeil fait c’ qu’il peut.
    Ces carreaux posés sur le nez,
    Mâchant ses mots jusqu’à point d’heure,
    Allain se leste de papier
    Pour mieux nous allumer le cœur.

    Sa gitan’ se met à danser,
    Faisant des ronds dans l’eau du soir,
    Là où le jour vient s’oublier
    Entre l’abîme et le comptoir
    D’une nuit qui se boit cul sec,
    Pour quelques mots qu’il nous allonge,
    Sachant qu’il faudra faire avec
    Quand d’autres vont jeter l’éponge.

    Allain, Allain,
    Maître chanteur au pays des mots.
    Allain, Allain,
    Maître oiseleur au pays des plumeaux.

    Allain comm’ ça n’ se prononc’ pas
    Sous la plum’ de l’état civil
    Où l’orthograph’ marque le pas
    Pour un clin d’œil qui met dans l’ mille.
    Deux « l » pour un oiseau bancal
    Lissant les pans de sa chemise
    Entre le bec de ses doigts pâles,
    Qu’il fera chanter à sa guise.

    Voyez-le grimper sur les planches,
    Comm’ d’autres vont à l’échafaud,
    Est-ce vraiment sa gueul’ qui penche
    Ou jeu de scène ? On n’ sait plus trop.
    Et voici ses mains qui s’envolent
    Pour mieux combattre ses démons,
    Et tout son corps prend la parole :
    Homme et chanteur à l’unisson.

    Allain, Allain,
    Maître chanteur au pays des mots.
    Allain, Allain,
    Maître oiseleur au pays des plumeaux.

    C’est peut-être un peintre manqué,
    Et good bye monsieur Ripolin.
    Mais pour les mots qu’il fait chanter,
    C’est du garanti cousu main.
    Allain c’est un gamin tombé
    Dans son potage au vermicelle,
    Avec l’alphabet pour jongler
    Il vous en fera voir de belles.

    Loin des poèt’s qu’on traîne en laisse
    Pour quelques rimes de bazar,
    Des « pros’-toujours-tu-m’intéresses »
    De la vitrine des beaux arts,
    L’encre jetée par les fenêtres,
    Ce que l’on prend, ce qu’il en reste,
    En verve et contre tout peut-être,
    Bien le bonjour monsieur Leprest.

    Philippe Thivet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :