Archive for avril 2012

Guide pratique : les 7 jalons de la journée du 6 mai 2012.

avril 27, 2012

 

A lire sur : http://renovitude.net/?p=5123

En Chine

avril 27, 2012

Le sort de l’avocat et activiste aveugle Chen Guangcheng est, depuis 18 mois, un symbole de l’état des droits de l’homme en Chine : jeudi, ce dissident assigné à résidence s’est enfui, et a adressé un message vidéo au gouvernement à partir de sa cachette.

La suite sur : http://www.rue89.com/2012/04/27/chine-un-avocat-dissident-en-fuite-defie-le-pouvoir-par-video-231628

UEFA 2013 – Lettre à Michel Platini

avril 27, 2012

_ Michel Platini
Président de l’UEFA

Objet : coupe d’Europe de football des moins de 21 ans en Israël

Paris, le 11 avril 2012

Monsieur le Président,

En 2010, vous êtes intervenu en votre nom et en tant que pré­sident de l’UEFA car vous aviez jugé que les auto­rités israé­liennes dis­cri­mi­naient les Pales­ti­niens dans leur pra­tique du football. Deux axes appa­rais­saient alors dans votre analyse :

la liberté de mou­vement en Palestine ne leur per­mettait pas de tenir un cham­pionnat normal : contrôles aux check point, temps de dépla­cement pour un pays de la taille d’un dépar­tement moyen français, etc…

l’impossibilité de rentrer en Palestine pour des joueurs sélec­tionnés dans l’équipe nationale et jouant dans un cham­pionnat étranger. Nous n’avons pas l’impression que cela ait changé depuis deux ans, si ce n’est une accé­lé­ration de la colo­ni­sation en Cis­jor­danie, notamment à Jérusalem-Est, et un blocus tou­jours impla­cable de la bande de Gaza qui entravent gra­vement la liberté de cir­cu­lation pour tous les palestiniens.

Nous vou­drions vous alerter sur un autre pro­blème : le racisme anti-arabe qui sévit dans le football israélien.

Selon une étude menée à l’Université Ben Gourion par le Pro­fesseur Amir Ben Porat, depuis la fin des années 1990 le cri « Mort aux Arabes » n’est pas lancé que par des sup­porters d’extrême-droite mais il est devenu commun dans pra­ti­quement tous les stades de football en Israël et, du fait de l’importance de ce sport dans la société israé­lienne, il s’est propagé au-delà des stades. [1]

Le cas le plus extrême est celui du Beitar de Jéru­salem. Ce club de pre­mière ligue israé­lienne pra­tique très ouver­tement un racisme violent à l’égard des Arabes israé­liens. Le Beitar indique clai­rement qu’il n’a et n’aura jamais d’Arabes dans son effectif et ses actions vio­lentes sont souvent relatées.

Une vidéo de France 24 dis­po­nible sur internet montre la vio­lence de ces hoo­ligans : http://cahiers-ultras.over-blog.com…

Selon le quo­tidien Haaretz (journal israélien), qui cite des témoins, le lundi19 mars 2012 [2] « des cen­taines » de sup­por­teurs du Beitar ont envahi le centre com­mercial de Malha, voisin du stade, en scandant « Mort aux Arabes » pour célébrer leur vic­toire sur le Bné Yéhouda.

Cer­tains d’entre eux ont craché sur une femme arabe et battu deux employés arabes affectés au net­toyage qui ten­taient d’intervenir, les frappant et les poussant vio­lemment contre des vitrines de magasins : « Les événe­ments dégé­nèrent rapi­dement en émeute lors de laquelle les employés de net­toyage arabes, cible directe d’attaques ver­bales, sont également agressés phy­si­quement, frappés et vio­lentés : « Ils ont attrapé quelques tra­vailleurs et les ont explosé de coups », relate le pro­prié­taire d’une bou­lan­gerie située dans l’espace restauration.

D’autres bribes de témoi­gnages éloquentes citées dans le journal révèlent la gravité d’un événement raciste qui a duré beaucoup trop long­temps. En effet, il aurait fallu qua­rante minutes aux ser­vices de l’ordre pour évacuer les hoo­ligans sans qu’aucun ne soit arrêté, faute « de plainte déposée contre eux » selon les dires de la police …

Les trois quo­ti­diens en langue hébreu les plus lus dans le pays pro­tègent d’une indif­fé­rence bien­veillante l’hooliganisme ara­bo­phobe du club de foot bei­ta­riste mal­heu­reu­sement réputé pour ses nom­breux outrages anti­dé­mo­cra­tiques. Même com­plicité hon­teuse de la part des journaux télé­visés, ven­dredi et samedi.

Sans doute, grâce à la ténacité du journal Haaretz qui publie dimanche 25 mars un second article à la une et l’étaye d’un reportage de fond en troi­sième page, l’on verra enfin appa­raître ce même jour, bon gré mal gré, sur le net, quelques articles sup­plé­men­taires. Les télé­spec­ta­teurs auront droit eux aussi à un court reportage transmis au journal télévisé de la pre­mière chaine israé­lienne, dimanche 25 mars. Quant à la police, suite à la visi­bilité donnée à des événe­ments que l’on aurait voulu taire, elle annonce l’ouverture d’une enquête judiciaire. » [3]

Les diri­geants du Beitar, condamnant la vio­lence en général, ont osé déclarer qu’il n’y avait pas eu de vio­lence raciste. Et la police n’est pas inter­venue au pré­texte fal­la­cieux qu’elle n’était pas au courant, qu’il n’y a pas eu de plaintes. Ce n’est qu’après la dénon­ciation de ces faits, qua­lifiés de lyn­chage par des jour­na­listes, que la justice dut ouvrir une enquête. Mais quelles seront les sanc­tions alors que le com­por­tement ouver­tement raciste de son public et de ses diri­geants est ins­ti­tu­tion­nalisé depuis longtemps ?

Le grand foot­balleur arabe israélien Abbas Suan ayant subit des insultes racistes à plu­sieurs reprises rap­pelait récemment que, d’après le règlement de l’Association du Football Israélien, un sup­porter pro­férant ces insultes pourrait être condamné à deux ans d’emprisonnement. Et demande « comment se fait-il que cela ne soit jamais arrivé ? » [4]

En 2005 Suan échappait de jus­tesse à une bande de sup­porters du Beitar Jéru­salem décidée à le passer à tabac. Il est de noto­riété publique que le club Beitar Jéru­salem s’interdit for­mel­lement de recruter des joueurs arabes. Les res­pon­sables du club ont tous « res­pecté » cette règle, y compris Luis Fer­nandez entraîneur du Beitar en 2005-2006. En novembre 2009, le capi­taine de l’équipe, Aviram Baru­chyan, après avoir évoqué l’idée d’accueillir un joueur arabe, dut se rétracter « S’ils [les fans du Beitar] ne veulent pas d’Arabes dans l’équipe, il n’y en aura pas ».

« Les dérives racistes du Beitar se bana­lisent dans un cham­pionnat où évoluent actuel­lement une cin­quan­taine de joueurs arabes israéliens [5] Cette ségré­gation doit cesser », s’insurge le jour­na­liste de Haaretz Yoav Borowitz, favo­rable à un boycott du club. « Que dirait-on si on empê­chait des juifs de jouer dans le cham­pionnat de France ou d’Angleterre ? ».

La minorité pales­ti­nienne de Jérusalem-Est, dont l’annexion par Israël est una­ni­mement condamnée et déclarée illégale par le Conseil de Sécurité de l’ONU [6], « a dû récemment débourser 100 mil­lions de shekels (20 mil­lions d’euros) pour les travaux de réno­vation du Teddy Stadium, en pré­vision de l’Euro Espoirs qu’Israël est supposé accueillir en juin 2013. ». [7]

Mais comment pourrait-elle assister à une quel­conque ren­contre sportive dans un tel contexte de menaces et d’agressions ?

Si cer­tains clubs de foot ont un com­por­tement « normal », il est à noter que les mani­fes­ta­tions racistes ne se limitent pas au Beitar de Jéru­salem. Les sup­porters du SC de Ashdod, par exemple, ont hurlé aussi « Mort aux Arabes » et pourtant l’arbitre a déclaré n’avoir rien vu, rien entendu ! [8]

Tenir cette com­pé­tition en Israël en 2013 n’est-ce pas fermer les yeux sur tous ces problèmes ?

Les auto­rités israé­liennes tenteront-elles de faire jouer des matches dans les colonies israé­liennes, toutes illé­gales faut-il le rap­peler ? Le stade du Beitar est l’un des stades où sont prévus des matchs de la coupe d’Europe des moins de 21 ans. Ne serait-ce pas récom­penser des com­por­te­ments odieux, racistes ?

De plus tenir une com­pé­tition de l’UEFA à Jéru­salem ne revient-il pas à fermer les yeux sur l’annexion de Jéru­salem par Israêl alors qu’aucune ambassade d’aucun pays ne se trouve à Jéru­salem pour cette raison ?

Le système ouver­tement colo­nia­liste d’Israël vis-à-vis de son voisin et l’ensemble des pra­tiques contraires à la Charte de l’UEFA et de toutes les Chartes rela­tives au sport ne devraient pas lui per­mettre, selon nous, d’organiser une telle mani­fes­tation surtout orientée vers des jeunes gens de moins de 21 ans.

Dans l’attente de votre réponse, Veuillez recevoir, Mon­sieur le Pré­sident, l’expression de mes salu­ta­tions distinguées.

Robert Kissous, Pour le Bureau National de l’Association France Palestine Solidarité

http://www.france-palestine.org/UEFA-2013-lettre-a-Michel-Platini

En 1978, les « élites » footbalistisques n’avaient pas été gênées d’organiser la Coupe du Monde en Argentine, en pleine dictature, sans se soucier le moins du monde des torturés, assassinés, disparus.

 

Le nucléaire tue l’avenir.

avril 27, 2012

A l’heure où le thème de l’immigration semble plus important que la survie de notre espèce et l’avenir de nos enfants .

La suite sur : http://gauchedecombat.com/2012/04/27/le-nucleaire-tue-lavenir/

Lire aussi : http://www.politis.fr/Tchernobyl-et-son-mythique,18127.html

« L’oligarchie des incapables ».

avril 27, 2012

Sophie Coignard et Romain Gubert, tous deux journalistes au Point, après la publication de « L’Omerta française » en 1999, révèlent vingt ans de compromissions et d’affaires cachées qui ont permis à une certaine caste de se maintenir au pouvoir. Ils dénoncent très clairement et sans concession dans cet ouvrage une « oligarchie », composée de patrons, hauts fonctionnaires, élus ou experts, qui cumulent fonctions et privilèges, se servent de l’État à leur profit et à celui de leurs amis et « gouvernent avec un mélange d’incompétence et de lâcheté ».

Dans une succession de portraits et d’exemples concrets, les auteurs décrivent cette oligarchie qui monopolise en toute impunité les postes les plus importants, cumule les privilèges et fait de l’argent sa passion principale. Patrons, hauts fonctionnaires, élus ou experts, ces oligarques nous gouvernent avec un mélange d’incompétence et de lâcheté. Ils se servent sans cesse de l’État pour aider leurs réseaux et fabriquent des lois à leur profit.

La suite : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article19805

 

L’avis de l’expert.

avril 27, 2012

popularité : 39%

« Si l’on avait trouvé le moindre risque pour les femmes enceintes, ce produit aurait été interdit pour toute la population », dixit, à propos de l’aspartame, Marc Fantino, professeur de physiologie à Dijon. Les propos sont d’autant plus rassurants qu’ils sont reproduits sous la mention « L’avis de l’expert » dans un publi-rédactionnel de l’Association Internationale pour les édulcorants en France.

 Une pleine page, intitulée « Aspartame : ce qu’il faut savoir », qui a été saupoudrée dans toute la presse magazine. Une fois encore, pour nous faire avaler que le faux sucre c’est bon et sans danger, on nous sort le scientifique de service.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article19809

 

 

Le national sarkozysme est un naufrage.

avril 26, 2012

Jusqu’au bout du pire, le sarkozysme aura été l’histoire d’un naufrage. 

A lire sur : http://gauchedecombat.com/2012/04/26/le-national-sarkozysme-est-un-naufrage/

Lire aussi : http://menilmontant.typepad.fr/mon_weblog/2012/04/police-manif.html

L’Etat américain du Connecticut abolit la peine de mort.

avril 26, 2012

Le gouverneur du Connecticut, Dannel Malloy, a promulgué, mercredi 25 avril, une loi abolissant la peine de mort, faisant de cet Etat du Nord-Est des Etats-Unis le dix-septième à abolir la peine capitale.

A lire sur : http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2012/04/25/l-etat-americain-du-connecticut-abolit-la-peine-de-mort_1691181_3222.html

 

 

Nouvelle arnaque « Belgacom ».

avril 26, 2012

Ne vous y laissez pas prendre !

Infos sur : http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2012/04/25/une-nouvelle-arnaque-belgacom-qui-veut-vous-rembourser-de-l.html

Anniversaire irradié.

avril 26, 2012

 

 

Mais bon, pas de panique :

 

Et à Fukushima ?  Oublie.

http://courtcircuit-diffusion.com/Oublier-Fukushima