Le pire est à prévoir.

Par Antoine Froissart   

C’est en effet un grand luxe que pouvoir avoir les jetons et se permettre d’être pessimiste. Nous, les occidentaux, faisons partie des bourgeois de la vie, ceux qui peuvent rêver à ce que les choses changent et de fait, notre trouille serait que rien ne change. Pire. Que ça empire ! Anaphore.    

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article20067

Se résigner ou se taire, JAMAIS !

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :