L’eau : Bas les pattes, les marchands !

Une opinion de Riccardo Petrella, Président de l’Institut européen de recherche sur la politique de l’eau à Bruxelles (www.ierpe.eu)

Le Conseil InterAction (IAC), un groupe de 40 anciens chefs d’Etat et de gouvernement, présidé par l’ex-Premier ministre canadien, Jean Chrétien, a bien fait de proposer que le Conseil de sécurité de l’Onu se penche sur la sécurité de l’eau et de considérer la question de la ressource eau comme l’une des principales préoccupations de la communauté internationale (1). Une initiative louable s’il n’y avait pas un hic. En argumentant pour sa proposition, l’IAC établit une opposition artificielle entre la protection, la conservation et le bon usage efficient et économique de la ressource eau – qu’il considère absolument prioritaires – et le droit humain à l’eau qu’il ignore, voire considère comme un faux problème et un obstacle à une bonne gestion de l’eau et à la solution de la crise mondiale de l’eau.

La suite  à lire sur : http://www.lalibre.be/economie/entreprise-emploi/article/763507/ressource-contre-droit-humain.html

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :