A moi seul bien des personnages. John Irving

par Guy Duplat

Le grand écrivain américain raconte la vie haute en couleurs d’un bisexuel. Dans la tradition du « Monde selon Garp », John Irving plaide pour la diversité sexuelle et l’acceptation de la loi du désir. C’est aussi un hymne à Shakespeare et au roman.

La suite à lire sur : http://www.lalibre.be/culture/livres/article/812222/la-belle-lecon-de-tolerance-de-john-irving.html

Étiquettes : , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :