Sans suite ?

Le mois dernier, le collège des procureurs généraux a révélé que 44% des dossiers de viols collectifs commis en Belgique entre 2009 et 2011 ont été classés sans suite.

Dans plus de la moitié des cas, ce classement a été décidé pour insuffisance de preuves, une insuffisance due entre autres à des facteurs budgétaires. En effet, les deux tiers des frottis effectués après un viol ne seraient pas analysés par souci d’économie ou sur décision du magistrat.

Le parquet général de Liège, qui est chargé d’enquêter sur ces classements sans suite, veut désormais savoir pourquoi certains magistrats refusent de procéder à des analyses ADN pour en identifier les auteurs.

En attendant de savoir, on ne peut s’empêcher de penser que ce mépris envers les victimes en dit long sur la tolérance de notre société envers les violences faites aux femmes…

(Source : Axelle – n°160 – juin 2013)

Le fait que la plupart des magistrats soient des hommes explique-t-il ces classements sans suite ?

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Une Réponse to “Sans suite ?”

  1. "Unbreakable" | Mes coups de coeur Says:

    […] et aussi : https://rannemarie.wordpress.com/2013/05/29/sans-suite/ […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s