Les secrets d’un couple qui dure

Les secrets d’un couple qui dure ? Ils tiennent sur les doigts d’une main qui aurait 6 doigts. Alors les petites astuces quotidiennes pour vivre une relation chiante stable et épanouie [enfin pour votre mec évidemment, pas pour vous], c’est en exclusivité mondiale grâce à l’équipe d’AuFémininPointConne.

La suite à lire sur : http://www.aufemininpointconne.fr/2014/01/01/couple-qui-dure-astuces-conseils-secrets/

Étiquettes : , , , , ,

6 Réponses to “Les secrets d’un couple qui dure”

  1. Anne Wolff Says:

    Je me suis hier dans une lecture édifiante (et terrorisante)

    http://fr.scribd.com/doc/29680809/La-Prelature-de-L-Opus-Dei

    Même s’il n’est pas vraiment drôle, un passage m’a fait rigoler quand même, dans les recommandations pas piquées des hannetons, du fondateur de l’ordre

    « José Maria Escriva de Balaguer a affirmé que
    «les femmes sont responsables à 85% des infidélités de leur mari parce qu’elles ne savent pas les conquérir chaque jour  »
    « Quand votre mari rentre du travail… qu’il ne vous trouve pas de mauvaise humeur. – Arrangez-vous, faites-vous belles, et à mesure que les années passent, ravalez un peu plus la façade comme on fait pour les vieux immeubles. Il vous en sera reconnaissant »
    Palais des congrès d’Anhembi Park São Paulo, Brésil, 1974

    Dans son livre « Camino » qui s’est vendu à 3,7 millions d’exemplaires dont beaucoup récemment,il prêche une doctrine « virile » prêchant purement et simplement pour l’extermination des non chrétiens.
    J’ai également appris que les disciples de l’Opus (alliés des nazis, et de Franco) était le courant qui a dirigé la fondation de l’Europe !
    Qu’il possédé un nombre incroyables de médias et agence de presse.y aurait-il un lien avec les propos de cet article ?

    • raannemari Says:

      Bien que je le lui aie déconseillé, une de mes filles a acheté « Opération bonheur » (tout un programme !) de Gretchen Rubin, pour l’offrir à sa soeur. heureusement elle l’a lu avant et a décidé de ne pas le lui offrir.
      Je ne comprends pas que l’on puisse trouver un éditeur pour cette somme de (soyons gentille) banalités.
      par exemple pour « rapprocher » les gens : « j’essaie de mettre les gens en contact. en organisant une réunion de mes anciens collègues de la Cour suprême (faut pas mélanger les torchons et les serviettes), en collaborant à des séances de dégustation de barbecue: où les participants discutent des mérites respectifs du boeuf et du porc, des sauces à base de tomates et de celle au vinaigre ou de la supériorité du maïs, des haricots rouges ou des épinards comme accompagnement. (Oufti !)
      Je suis en train de le survoler, et tout est de la même veine, je ne sais pas si je dois rigoler ou pleurer devant tant de banalités, d’idioties, de portes ouvertes enfoncées, bref, pour moi, NULLISSIME, comment ce genre de livre peut-il se vendre ?

  2. Anne Wolff Says:

    L’Opus Dei a de nombreuses maisons d’éditions… je rigole, mais pas tant que cela… je me suis un peu instruite à leur sujet ces derniers temps et c’est bien eux qui ont fait interdire l’avortement en Espagne, et qui font remonter un extrémisme catholique en Europe… C’est hallucinant le pouvoir et l’étendue de leur pouvoir.
    C’est aux aussi qui sont en train de s’approprier le monopole des Banques alimentaires en Espagne.. Et notre brave roi Baudouin était de leurs adeptes parait-il. (j’ai pas recoupé)… ainsi qu’une grande partie des fondateurs de l’UE, cela par contre est confirmé…
    Ce qui m’inquiète dans cette histoire c’est de voir qu’un droit fondamental, celui de pouvoir faire le choix d’un enfant désiré est remis en question, que cela vient chez nous et que cela s’inscrit dans cette même logique de femme potiche-boniche.
    Jamais je m’étais imaginé que de tels retour en arrière puissent se produire…
    mais quand tu vois que leur furher Balaguer, appelle a exterminer les non -catholiques et que tu tombes sur le ravalement de façade, en d’autres temps je n’aurais peut-être pas rit mais bon…. là cela.

    je crois que le rire, collectif est une bonne manière de créer des anticorps sociaux contre la pénétration de tels délires.
    Théâtre action participatif, en se fichant de leur gueule, et en invitant le public à continuer le spectacle en inventant des conversations plus intéressantes….par exemple….

    • raannemari Says:

      Baudouin et Fabiola, c’était pas plutôt le « renouveau charismatique » ?
      Le retour du pouvoir du « religieux » est de plus en plus inquiétant en effet.

  3. Anne Wolff Says:

    Albert et Paola, c’est le renouveau charismatique et leur lien avec l’extrême-droite ne font aucun doute…je le tiens de sources directes…
    Mais je viens d’en lire un bien bonne encore, décidément cette année commence fort, c’est ce qu’écrit dans un bouquin l’actuel ministre français de l’éducation, et cela mérite d’être médité; Cela fait un moment que je parle d’athéisme théocratique universaliste, comme dangereuse dérive sectaire d’une laïcité comme liberté de conscience. Ben voilà, c’est écrit noir sur blanc :

    Pour comprendre ce que M. Peillon a en tête lorsqu’il parle de morale à l’école, il est éclairant de rappeler un texte de lui, issu de son livre, La Révolution française n’est pas terminée (Seuil, 2008) : « La révolution française est l’irruption dans le temps de quelque chose qui n’appartient pas au temps, c’est un commencement absolu, c’est la présence et l’incarnation d’un sens, d’une régénération et d’une expiation du peuple français. 1789, l’année sans pareille, est celle de l’engendrement par un brusque saut de l’histoire d’un homme nouveau. La révolution est un événement métahistorique, c’est-à-dire un événement religieux. La révolution implique l’oubli total de ce qui précède la révolution. Et donc l’école a un rôle fondamental, puisque l’école doit dépouiller l’enfant de toutes ses attaches pré-républicaines pour l’élever jusqu’à devenir citoyen. Et c’est bien une nouvelle naissance, une transsubstantiation qui opère dans l’école et par l’école, cette nouvelle église avec son nouveau clergé, sa nouvelle liturgie, ses nouvelles tables de la loi. »

    Le fondateur de l’Opus Dei tient un discours similaire sauf que en l’occurrence il s’agit de se dépouiller de tout pour devenir un catholique de choc….
    Ces derniers jours, cela me revient tout le temps…. judéophobie et arabophobie, c’est exactement la même chose… les rôles sont identiques, les acteurs et le nom des personnages changent.
    Fanatismes religieux et athéiste sont l’expression d’une même chose intimement lié avec le racisme… et la guerre des genre femme contre homme c’est encore pour moi du même ordre.
    Une seule issue, un nouveau paradigme qui nous relie au-delà de ces divisions… et là présentement, de mon point de vue,la lutte mondiale pour une agriculture paysanne, avec la souveraineté alimentaire pour guide, est l’enracinement de ce nouveau paradigme… Mais je n’arrive pas encore à l’exprimer comme je voudrais….
    Le genre de conversations du bouquin que tu cites j’y ai eu droit un week-end sur deux dans mon enfance entre femmes de cadres de Solvay et d’Unilever… et dès que j’ai pu (14 ans) je me suis tirée… (et de l’école aussi)… heureusement je n’ai pas été nourrie que de cela, loin de là….ah, les femmes futiles !… de l’autre côté, ma très chère grande tante, maître Wolff, avocate distinguée, faisait à ce moment partie des femmes qui étaient mobilisées pour la libération d’Angela Davis et moi aussi, c’est le seul combat victorieux que j’ai mené… Et ma tante, elle me manques encore.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :