Banquiers et politiciens peuvent-ils se corrompre mutuellement ? La preuve scientifique que oui

La corruption, l’influence occulte, la familiarité et les conflits d’intérêts sont-elles des matières premières cotables en bourse ? Il semble bien que oui ! À l’heure où la haute administration Hollande voit se multiplier les passages entre fonction publique et secteur privé, au risque de conflits d’intérêts, et de consanguinité dans la même vision idéologique « ordo-libérale », il serait dommage de louper un petit article de Thibault Gajdos, « Le banquier et le politique », paru ce vendredi 27 juin 2014 dans le supplément « Eco & entreprise » du journal Le Monde.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article26222

Étiquettes : , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :