Malgré son chantage, le gouvernement ne matera pas la résistance sociale sans concessions essentielles

par Joris Van Gorp

Après l’annonce du front commun syndical de relancer un plan d’actions syndicales débutant par un rassemblement le 11 mars à Bruxelles, les partis du gouvernement se sont déchaînés à la tribune de la Chambre : « Nous attendons des syndicats qu’ils garantissent la paix sociale », a déclaré l’Open-Vld Egbert Lachaert. La N-VA Zuhal Demir a surenchéri : « L’accord social est conclu pour deux ans, j’attends donc au moins deux ans de paix sociale dans ce pays. » Le ministre Kris Peeters (CD&V) a quant à lui précisé : « Des actions peuvent se faire, faire grève pas »1. La tension est palpable car malgré toutes ses manœuvres, le gouvernement n’arrive pas à éteindre la résistance sociale.

Lire la suite sur : http://ptb.be/articles/malgre-son-chantage-le-gouvernement-ne-matera-pas-la-resistance-sociale-sans-concessions

Étiquettes : , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :