France : Le sel de la terre accaparée

par Mickaël Correia  

À l’heure même où ce clinquant numéro de CQFD sort des presses (juin 2015), les sinistres actionnaires du groupe Bolloré sortent de leur assemblée générale annuelle et des milliers de paysans sortent d’une série d’occupations de plantations en Afrique de l’Ouest. C’est que le fleuron entrepreneurial français possède plus de 100 000 hectares de plantations industrielles sur le continent. Rien qu’au Cameroun, 6 000 paysans ont vu 40 000 hectares de leurs terres accaparées par les appétits fonciers de Bolloré. Révoltes villageoises, blocages des plantations, et aujourd’hui occupations, jalonnent depuis deux ans un rude combat mené par ces paysans expropriés. Mais cette lutte n’est que la face émergée d’un phénomène qui s’est généralisé depuis la crise financière de 2008 : l’accaparement des terres agricoles des pays du Sud par des groupes financiers et certains pays (Qatar, Émirats arabes) à des fins spéculatives.

La suite à lire sur : http://cqfd-journal.org/France-Le-sel-de-la-terre

Étiquettes : , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :