Le cobalt des smartphones et voitures électriques extrait par des enfants

par Nolwenn Weiler 

Composant essentiel des batteries de nos smartphones, tablettes et voitures électriques, le cobalt provient en grande partie des mines situées au sud de la République démocratique du Congo (RDC). Selon les estimations, le quart du cobalt exporté provient de mines artisanales, dans lesquelles les mineurs utilisent des outils très rudimentaires pour creuser et extraire le précieux métal. Ils travaillent sans aucune protection, exposant leurs peau et leurs poumons aux poussières très irritantes du cobalt. Creusés à mains nues, sans matériel adéquat et sans précautions, les puits et galeries s’écroulent régulièrement, ensevelissant les travailleurs. Des dizaines de morts sont signalées chaque année. « Les mineurs ont tellement peur que nombre d’entre eux s’alcoolisent pour se donner du courage », souligne un rapport sur la filière cobalt publié ce 19 janvier par Amnesty international et l’Observatoire africain des ressources naturelles (Afrewatch).

La suite sur : http://www.bastamag.net/Des-milliers-enfants-travaillent-pour-nos-smartphones-et-voitures-electriques

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

2 Réponses to “Le cobalt des smartphones et voitures électriques extrait par des enfants”

  1. Sandra Says:

    Il faudrait pouvoir le tracer ce colbat pour qu’on puisse boycotter les entreprises qui en achète.

    • raannemari Says:

      Et si on boycottait déjà les produits ? Est-il nécessaire de changer de smartphone chaque fois qu’un nouveau modèle sort ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :