Les bébés réfugiés détenus dans l’île grecque de Chios « ne reçoivent pas de lait en quantité suffisante »

par Le Partageux

Voici un article du Guardian dont je ne t’ai traduit qu’une partie. Barbarie froide. Un jour viendra où un tribunal de Nuremberg jugera ceux qui sont responsables de ça. Car si les pays membres de l’Union européenne sont capables de mobiliser force soldatesque, police et chiourme avec tout le matériel nécessaire, « les caisses sont vides » quand il s’agit d’assurer les besoins vitaux des êtres humains.

La suite sur : http://yetiblog.org/index.php?post/1763

Étiquettes : , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :