Minerais de sang : l’Europe en fait le moins possible

par Olivier Petitjean

Les minerais de sang – étain, tantale, tungstène et or – sont utilisés dans de nombreux objets prisés des consommateurs occidentaux, à commencer par les smartphones et autres gadgets électroniques. À l’autre bout de la chaîne, en République démocratique du Congo et ailleurs, leur exploitation attise les violences et les atteintes aux droits humains. Si les États-Unis ont commencé à s’attaquer au problème en 2010 à travers la loi Dodd-Frank, l’Union européenne est restée longtemps perdue dans ses atermoiements, les entreprises du vieux continent s’opposant à toute régulation contraignante. Un compromis imparfait vient finalement d’être adopté.

La suite sur : http://multinationales.org/Minerais-de-sang-l-Europe-adopte-des-regles-minimales

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :