L’esclavage, l’ultime perversité du Casino planétaire

Par Liliane Held-Khawam

La mondialisation s’est accommodée dangereusement d’une détérioration des conditions de travail et de la soumission de l’homme à une croissance et une compétitivité pathologiques. La croissance du rendement est une résultante qui vise à maximiser le chiffre d’affaires et à minimiser les dépenses. Dans une chasse au rendement qui ferait plaisir au casino financier, les firmes transnationales ont utilisé l’ensemble des dispositifs « raisonnables » et impitoyables disponibles. Toutes les possibilités ont été utilisées. Cela va des délocalisations vers des pays à salaires « low cost » en passant par des investissements technologiques qui remplaceraient l’humain.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article32367

Un monde obsédé de profit qui trie chacun de nous en fonction de ce qu’il rapporte ». (Yannick Haenel – « Les Renards pâles »)

 » comportez vous en moutons, vous finirez en côtelettes ». (P. Légasse)

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s