Vie et mort des grands pingouins

par Bernard Pivot

« Et un matin vint Vilhjalmur Hakonarsson. » Avec d’autres marins islandais, il accosta difficilement sur l’île d’Eldey. Les guillemots s’enfuirent. Deux grands pingouins restèrent. Ils ne savaient pas voler. C’étaient de formidables nageurs. Mais depuis trois millions d’années, ils avaient laissé leurs ailes s’atrophier. Chaque couple déposait sur la terre son œuf annuel. C’est là qu’ils étaient vulnérables. Les marins étranglèrent les deux grands pingouins et embarquèrent les corps. Dans la bagarre, l’œuf avait été endommagé. Ainsi s’éteignit à tout jamais l’espèce des grands pingouins. C’était le 3 juin 1844.

La suite sur : http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article32699

Le jour viendra où les personnes comme moi regarderont le meurtre des animaux comme ils regardent aujourd’hui le meurtre des êtres humains. (Léonard de Vinci)

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s