Quand les flics organisent des manifestations interdites, aucun problème; par contre les manifestations de solidarité finissent en garde à vue

Depuis le 31 juillet, les persécutions policières sont incessantes contre les exilés, et peu à peu s’étendent aux personnes solidaires. Aubépine Dahan (Collectif parisien de soutien aux exilé.es) et Houssam El Assimi ( Collectif la Chapelle Debout !) vont comparaître ce mercredi 9 novembre à 9h au TGI de Paris, pour répondre à l’accusation d’ « organisation de manifestation illicite ». Un rassemblement est prévu ce mercredi place du Châtelet de 9H à 14H et une pétition est lancée.

La suite sur : http://europalestine.com/spip.php?article12387

Publicités

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :