Va-t-on enfin mettre fin à cette barbarie ?

par Jean-Luc Porquet

Bien sûr, il reconnait qu’elles sont choquantes, ces images de vaches abattues alors qu’elles ne vont pas tarder à mettre bas, ces images de tueurs d’abattoirs qu’on voit extirper au couteau des fœtus de veaux déjà presque à terme, qui mesurent plus de 1 mètre et ont déjà, parfois, poils et sabots. Mais se défend le directeur de l’abattoir municipal de Limoges, « notre métier, ici, est d’abattre des bêtes qui nous sont amenées par nos clients, nous n’avons pas de question à poser. » Ni même à se poser. « Il ne se pratique rien à Limoges qu’on ne puisse voir dans un autre abattoir en France… »

La suite sur : http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article32878

« Guillaume Guérin, premier adjoint au maire de Limoges, Conseiller régional LR et par ailleurs « orateur national » chargé de la ruralité dans l’équipe de campagne de Sarkozy, y est allé de sa blagounette : « Aussi choquant que cela puisse paraître, dans un abattoir, on tue des animaux. Il est rare que l’un d’entre eux ressorte vivant. »

« Ces agriculteurs pour qui seul compte le profit : Si les éleveurs envoient à l’abattoir leurs vaches laitières à quelques jours du vêlage, c’est parce qu’elles pèsent alors plus lourd et peuvent donc être vendues plus cher »

Quand on lit ce genre de chose, on se doute que la fin du martyre des animaux n’est pas pour tout de suite.

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s