Marcos Ana: la mort du poète du peuple

par David Pestieau

« Je n’ai jamais rencontré quelqu’un d’aussi bon. C’est pourquoi j’aimerais faire un film sur sa vie », a écrit le cinéaste Pedro Almodovar sur le poète communiste espagnol Marcos Ana, mort ce jeudi 24 novembre à 96 ans. Retour sur le parcours étonnant d’un artiste engagé qui a passé 22 ans dans les prisons de Franco, deux fois condamné à mort et dont la mémoire est saluée en Espagne et en Amérique latine.

La suite sur : http://solidaire.org/articles/marcos-ana-la-mort-du-poete-du-peuple

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :