Révoltées du logis

par Mathilde Blézat

« Il me disait toujours : “Tu fais partie de la famille”. À 17 ans, j’ai commencé à le questionner : “Si je fais partie de la famille, pourquoi est-ce que je mange à la cuisine ? Pourquoi suis-je tous les jours la première levée et la dernière couchée ?” », raconte Yolanda Mamani, ancienne travailleuse domestique en Bolivie, dans le documentaire Boconas.

La suite sur : http://cqfd-journal.org/Revoltees-du-logis

Publicités

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :