Milagro Sala: prisonnière parce qu’indienne, femme et leader populaire

par Alex Anfruns

L’élection de Mauricio Macri comme président de l’Argentine a ouvert la porte à une multiplication des procès contre les activistes sociaux. Le 16 janvier 2017, cela fera un an que la figure historique du mouvement Tupac Amaru à Jujuy, Milagro Sala, est privée de liberté de façon arbitraire. Les accusations contre Milagro et Tupac témoignent d’une judiciarisation croissante de la lutte sociale en Argentine et d’une intense campagne médiatique contre celles et ceux qui luttent pour un monde meilleur.

La suite sur : http://www.investigaction.net/milagro-sala-prisonniere-parce-quindienne-femme-et-leader-populaire/

Et : https://todxssomosmilagro.wordpress.com/

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :