LA FRIENDZONE l ’ enclos imaginaire du mâle éconduit

par Virginie Gérouville

L’ensemble des productions de la société du spectacle, mieux connue sous son appellation anglophone Entertainment, a pour but de divertir. Cela fonctionne tant et si bien qu’une véritable Pop culture2 est née et continue à fédérer et rassembler les gens, les fans autour de certains sujets, d’un patrimoine culturel connu et partagé. Ces productions –
films, séries, émissions de télévision – utilisent des schémas narratifs précis, exploitent des notions, idées, clichés dans lesquels une large part de la population se reconnaît. Pour le meilleur, mais aussi mal-
heureusement pour le pire. C’est notamment le cas avec la Friendzone.
Ce qui était au départ une gentille blague destinée à taquiner un pote est rapidement devenue un concept à part entière renforçant des stéréotypes de genre et menant à des comportements et actions violentes.

La suite sur : http://www.barricade.be/sites/default/files/publications/pdf/2016-la_friendzone.pdf

Advertisements

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :