Jérusalem : « By any means necessary »

par Henri Goldman

Le 8 janvier, à Jérusalem-Est, un camion fonce sur un groupe de soldats israéliens. Quatre militaires (trois femmes, un homme) décèdent. Le conducteur est abattu. Le même jour, évoquant cet attentat, Dyab Abou Jahjah (DAJ), chroniqueur dans le quotidien De Standaard, poste sur son compte Twitter : « By any means necessary (par tous les moyens nécessaires). #FreePalestine ». Le 9 janvier, en raison de ce tweet, De Standaard fait savoir à DAJ qu’il se passera désormais de ses services. Une carte blanche de protestation contre cette décision est publiée avec une trentaine de signatures dont la mienne [1]. Je n’y reviens pas [2].

La suite sur : http://blogs.politique.eu.org/Jerusalem-By-any-means-necessary,1003

Advertisements

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :