Après les « mutilations », la vie « détruite » de Vincent Guillot, né intersexe

« Enfant, j’étais en bonne santé ». Puis Vincent Guillot, né avec un appareil génital masculin et féminin, a connu dix opérations de « reconstruction ». Des « mutilations » dénoncées par ce héraut de la cause intersexe, qui milite pour leur interdiction.

La suite sur : http://www.lalibre.be/dernieres-depeches/afp/apres-les-mutilations-la-vie-detruite-de-vincent-guillot-ne-intersexe-58d691b1cd702eb4bba6646a

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :