EuropaCity : un tas de fumier vaut mieux qu’un projet de merde

La bête a été intronisée non moins que « nouveau quartier des loisirs du Grand Paris », promesse du ravitaillement et du divertissement des foules métropolitaines. Plus prosaïquement, il s’agit de bétonner les quelques terres agricoles subsistant dans le « triangle de Gonesse », un territoire à la limite du Val d’Oise et de la Seine-Saint-Denis, sauvé jusqu’ici de l’urbanisation par son environnement ingrat : coincé entre deux autoroutes, deux nationales et surtout deux aéroports, il n’est pas habitable.

La suite sur : http://grozeille.co/europacity/

Publicités

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :