Vincent Carelli : « Martyre c’est plus qu’un drame indien, c’est aussi un portrait de la classe politique brésilienne »

par Alex Anfruns

Le cinéaste franco-brésilien Vincent Carelli a filmé la résistance du peuple indien Guarani Kaiowa dans la région du Mato Grosso do Sul depuis les années 1980. A travers le témoignage de ces communautés jusqu’ici isolées, il retrace les atrocités commises par l’État brésilien tout au long du XXème siècle. Les Guarani Kaiowa furent trompés par des fermiers sans scrupules, exploités dans les plantations d’herbe maté dans des conditions d’esclavage, assassinés et dépossédés de leurs droits, expulsés de leur territoire ancestral pour ensuite être parqués dans des réserves, et enfin, traités d’ »envahisseurs » et assassins par les médias… A travers son film « Martyre », qui sera présenté à la 13ème édition du festival « Brésil en mouvement » de Paris, Carelli expose l’envers du décor de l’agrobusiness du soja. Il décrit aussi l’essor d’un mouvement de reprise collective des terres qui a le mérite de secouer les consciences.

La suite sur : http://www.investigaction.net/fr/vincent-carelli-martyre-cest-plus-quun-drame-indien-cest-aussi-un-portrait-de-la-classe-politique-bresilienne/

Étiquettes : , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :