Les lanceurs d’alerte de Greenpeace sévèrement condamnés par la justice

par Emilie Massemin

Huit militants de Greenpeace ont été lourdement condamnés, mardi 27 février, par le tribunal de Thionville, pour avoir pénétré dans la centrale de Cattenom, afin de dénoncer la dangerosité de sa piscine. Ils ont mis en avant leur rôle de lanceur d’alerte — suite à leur action, une commission d’enquête parlementaire a été ouverte. Mais EDF nie la vulnérabilité de ses installations.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37173

Lorsque l’accident nucléaire arrivera, personne ne pourra dire qu’il ignorait
Ne pas oublier, nous ne sommes pas à l’abri d’un accident et là… : http://www.levif.be/actualite/international/fukushima-des-niveaux-de-radiation-bien-trop-eleves-meme-dans-les-zones-ouvertes/article-normal-807287.html

Étiquettes : , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s