Coup de gueule

par Couzigou

J’ai été femme de cheminot. J’ai suivi tous les trois ans, les mutations professionnelles et donc connu à chaque mouvement de poste, le chômage, la précarité dans mon propre parcours professionnel. Être cheminot, c’est accepter une mobilité, c’est dormir dans des foyers plutôt que chez soi, c’est déblayer la voie de chemin de fer sous la neige et dans le froid, c’est vérifier au quotidien la sécurité du matériel, la fonctionnalité des équipements, la sécurité des voyageurs. C’est garder malgré tout, la courtoisie quand assis confortablement et au chaud, on râle après dix minutes de retard.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37190

Et : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article159084

https://www.humanite.fr/sncf-les-cheminots-ces-grands-privilegies-vraiment-651338

Démantèlement de la SNCF, une certaine idée de la République (1/2)
Démantèlement de la SNCF, une certaine idée de la République (2/2)

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37185

Étiquettes : , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :