Robert Fisk : « quels mystères se cachent dans les ruines du Centre d’études et de recherches scientifiques de Damas ?

Le grand poète irakien du 10ème siècle Abu Tayyib al-Mutanabbi vivait autrefois dans la ville d’Oefo, dans l’émirat d’Alep. Il a même mené une révolte en Syrie qui fut – chose familière, ici – réprimée sans pitié. Al-Mutanabbi passa deux ans en prison avant de reconnaître son échec et d’être ensuite libéré. La plupart des enfants arabes en Syrie peuvent citer l’auteur par cœur et l’un de leurs poèmes préférés commence par ces mots :

Quand tu vois les dents d’un lion,
Ne pense pas que le lion te sourit.

Je me suis souvenu de ce lion tout en grimpant à travers les ruines du côté du Centre d’études et de recherches scientifiques dans la banlieue de Barzeh à Damas la semaine dernière.

La suite sur : https://yetiblog.org/robert-fisk-quels-mysteres-se-cachent-dans-les-ruines-du-centre-detudes-et-de-recherches-scientifiques-de-damas/

Étiquettes : , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :