Macron : misère de l’imbecillité technocratique ou la métaphysique républicaine sacrificielle du profit

par Danielle Bleitrach

Thomas Mann a écrit : « il y a plusieurs sortes d’intelligences dont la bêtise n’est pas la moindre. » Et qui a vécu l’expérience d’un bureaucrate borné qui a décidé de faire votre malheur peut effectivement considérer qu’il y a une efficacité redoutable dans l’art stupide d’exercer un médiocre pouvoir. Mais ce constat peut être retourné et on peut tout aussi bien affirmer qu’il y a mille sortes de bêtises dont une certaine intelligence n’est pas la moindre manifestation. L’intelligence du technocrate au service du capital peut prendre ainsi toutes les apparences de l’entendement le plus limité d’une réalité dont il est coupé. Macron se dévoile de plus en plus comme une assez bonne illustration de ce type de pensée.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37826

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :