Engie : l’inhumanité a une histoire

par Baptiste Lefevre, François Ruffin

« Le cancer n’est pas un motif recevable pour notre entreprise. »
C’est ce que madame C. s’était entendu dire, quand elle a demandé à Engie de payer son gaz plus tard, vu ses frais, à cause de la maladie. Derrière cette réponse ? Tout un processus, une entreprise publique qu’on privatise, des « coûts » à supprimer.

« J’étais partie à Lille toute la semaine.
Après ma chimio, je suis une curiethérapie.
Et quand je suis rentrée hier, Engie m’avait coupé le courant. »

La suite sur : http://www.fakirpresse.info/engie-l-inhumanite-a-une-histoire

Étiquettes : , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :