La terre se meurt, nous le savons et nous le nions.

Une opinion de Geoffroy Dolphin, qui termine sont doctorat en économie/gestion à l’université de Cambridge (*).

La terre se meurt, et nous aussi. L’apathie de l’Homme face à la problématique du changement climatique est le symptôme d’un déni meurtrier et coupable.

La suite sur : http://www.lalibre.be/debats/opinions/la-terre-se-meurt-nous-le-savons-et-nous-le-nions-5b6b1132553269254891c976

http://www.lalibre.be/actu/international/australie-ils-abattent-leurs-betes-faute-de-pouvoir-les-nourrir-
5b6c077455324d3f13d702c8

https://www.cncd.be/afrique-du-sud-cape-town-approvisionnement-eau-secheresse-infrastructure-jour-zero

« C’est une triste chose de constater que la nature parle et que le genre humain ne l’écoute pas. » (Victor Hugo)

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s