Archive for décembre 2018

Ce que le film Après Demain ne vous a (toujours) pas dit

décembre 31, 2018

par Emmanuel Wathelet

Si le film Demain a été un tel succès et qu’il a touché tant la société civile que les décideurs politiques et le monde marchand, pourquoi les résultats sont-ils aussi minces ? Désolé, le film Après Demain ne vous apportera pas de réponse, même s’il est obligé de faire un constat d’échec du bout des lèvres. Pire : le nouveau documentaire de Cyril Dion, accompagné cette fois par la journaliste environnementale Laure Noualhat, est confus, trompeur et très intéressé. Ils y confirment l’indigence de leur analyse économique et politique, mais aussi l’incapacité à se défaire de leurs œillères. La caution « autocritique » qu’aurait dû apporter Noualhat fait un « flop » qu’on ne saurait attribuer qu’à l’ (auto)censure ou à l’ignorance. Essayons de comprendre.

La suite sur : https://www.investigaction.net/fr/ce-que-le-film-apres-demain-ne-vous-a-toujours-pas-dit/

Publicités

Les Américains prennent soudain conscience des tactiques brutales et discriminatoires d’Israël.

décembre 31, 2018

par Jonathan Cook

L’opinion étant maintenant divisée à égalité entre ceux qui sont pour la solution à un état et ceux qui sont pour celle à deux états, beaucoup de gens aux États-Unis s’intéressent aux inégalités institutionnalisées dont souffrent les Palestiniens.

La suite sur : https://www.legrandsoir.info/les-americains-prennent-soudain-conscience-des-tactiques-brutales-et-discriminatoires-d-israel-the-national.html

L’imposture du président décodée

décembre 31, 2018

https://www.crashdebug.fr/diversifion/15422-gerard-filoche-demolit-macron-l-imposture-du-president-decodee

https://www.humanite.fr/de-la-colere-et-de-lespoir-665629

Quand l’Autorité palestinienne découvre le boycott… isräélien

décembre 31, 2018

Israël ayant annoncé l’interdiction de vendre sur ses marchés, des fruits, légumes et volailles palestiniennes (sauf ceux qui proviennent des colonies), l’Autorité Palestinienne vient à son tour de décider le boycott des mêmes produits israéliens dans le peu de territoires palestiniens de Cisjordanie occupée sur lesquels elle a encore une « autorité ».

La suite sur : http://europalestine.com/spip.php?article14972

Un appel des Gilets Jaunes à méditer et faire circuler (Vidéo)

décembre 31, 2018

http://europalestine.com/spip.php?article14979

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article40014

http://x.e-humanite.com/ats/msg.aspx?sg1=973cfc8a753ed36ff7c88ddc78ff1f9e

« Citoyen de l’univers,

décembre 30, 2018

j’ai posé mon sac sur cette terre que j’ai choisie pour mienne… Repaire… refuge qui ne m’empêche pas d’observer et de partager les douleurs du monde.
De me révolter devant le cynisme, le mépris, la désinvolture qu’ont certains de jouer avec le feu et l’avenir.
De m’indigner devant le déni, l’indifférence et les souffrances qu’ils infligent aux humains, hommes, femmes, enfants, à la terre, à l’eau, à l’air et à tous ses habitants, graines, plantes, arbres, insectes, oiseaux, poissons, mammifères…
Ce sont les mêmes qui ont exterminé des peuples entiers, pour faire main-basse sur leurs territoires et les richesses des sols et sous-sols. Leur conscience est glaciale et dicte le bien et le mal au nom de Dieu, de la Loi, de la Vérité et de la Propriété.
Y a-t-il une limite à leur soif de pouvoir et de possession ? Sommes-nous innocents, nous qui allons sagement poser nos petites économies dans le secret de leurs coffres en espérant récolter quelques miettes de ce gâteau empoisonné ? Savons-nous que tout au bout, cela produit des armes, des graines atrophiées, des vaches folles, des déchets nucléaires, des enfants affamés et des gens sans travail ? Sommes-nous condamnés à nous écraser devant la rentabilité, la compétition, le succès et la victoire des vaniteux, des petits chefs, des puissants ou de tous ceux qui voudraient tant l’être ? Sommes nous obligés de nous taire devant la peur que l’on veut nous coller à l’échine, peurde l’autre, peur de l’errance, de l’inconnu, peur de perdre… perdre quoi ?
Ils ont peur de la mort tout autant que nous, et ils la flambent à coups de bombes ou de torchères de pétrole.
Alors qu’il y a la vie ! Alors qu’il y a tant à s’émerveiller, partager, donner, recevoir. Tant de regards, de sourires, de poignées de mains généreuses, d’épaules solides, d’instants de bonheur, de caresses douces et de fragilités magnifiques. Tant d’amours, d’espoirs et de rêves bons et fous.
….
(Jofroi – Cabiac sur terre)

A force de placer des policiers au sein de l’enseignement et de la justice, voilà le résultat !

décembre 30, 2018

Les Tweets racistes envers les migrants du magistrat Philippe Sauvannet, suscitent quelque émoi à Lyon où ce Monsieur, ancien sous-préfet, avait été nommé président de chambre à la Cour nationale du droit d’asile…

La suite sur : http://europalestine.com/spip.php?article14976

Oui, pourquoi ?

décembre 30, 2018

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article40008

On peut tirer, chef ?

décembre 30, 2018

par Bernard Gensane

Dans le Charlie Hebdo des années 70, Delfeil de Ton tenait une rubrique intitulée « On peut cogner, chef ? » dans laquelle il dénonçait chaque semaine (il y avait du boulot) les violences de la police matraqueuse de Pompidou et de son très étrange et brutal ministre de l’Intérieur Raymond Marcellin, résistant après avoir été propagandiste actif du régime de Vichy. Il semble qu’avec le banquier et son comparse le joueur de cartes on ait franchi un pas. Les cognes ne cognent plus : ils tirent. Ils touchent les têtes, crevant des yeux et détruisant des visages.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article40008

https://www.acrimed.org/Gilets-jaunes-voile-mediatique-sur-les-violences

La loi et l’ordre : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article40011

https://www.humanite.fr/manifestation-arbitraire-et-violences-policieres-nantes-665669

Mort d’Amos Oz, immense écrivain, debout face aux fanatiques

décembre 29, 2018

par Guy Duplat

Le grand écrivain israélien Amos Oz est mort à 79 ans. Son chef-d’oeuvre fut « Une histoire d’amour et de ténèbres ».

Le grand écrivain israélien Amos Oz, militant infatigable de la paix, aurait mérité mille fois le Prix Nobel. Pour son talent formidable de conteur mais aussi pour son combat obstiné pour une paix juste avec les Palestiniens.

La suite sur : https://www.lalibre.be/culture/livres-bd/mort-d-amos-oz-immense-ecrivain-debout-face-aux-fanatiques-5c263f309978e2648c1bf11e

Amos Oz n’était pas une colombe : http://www.agencemediapalestine.fr/blog/2018/12/31/amos-oz-netait-pas-une-colombe/