UE: quand la « commercio-mania » saborde le climat

par Inès Trépan

Le transport international est le grand oublié des accords de Paris. Visiblement, au credo citoyen « consommons local », les dirigeants européens préfèrent celui de « consommons global » car c’est bon pour la croissance et l’essor de l’agrobusiness.

Changement de cap. La revendication phare des étudiants-grévistes. Comment le traduire concrètement ? Si l’attention tend à se focaliser sur les efforts à entreprendre en matière d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique, il convient aussi de briser l’omerta sur les accords européens de libre-échange. Et pour cause : la capacité de l’UE à jouer un rôle pionnier pour le climat bute sur les impératifs qu’elle s’assigne en termes de compétitivité internationale.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/ue-quand-la-commercio-mania-saborde-le-climat-5c644dcad8ad5878f09da35f

Étiquettes : , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :