La couverture du Venezuela nous ramène à l’âge d’or des mensonges sur l’Amérique Latine, par Mark Cook (FAIR)

J’étais assis dans mon appartement à Caracas, en train de lire l’édition en ligne de Time Magazine (5/19/16) qui rapportait que “même quelque chose d’aussi basique que l’aspirine reste introuvable au Venezuela”. Je me suis rendu à la pharmacie la plus proche, quatre pâtés plus loin, et j’y ai trouvé un tas d’aspirines, d’acetaminophène (générique Tylenol) et d’ibuprophène (générique Advil), parmi des rayons bien fournis, avec une équipe de professionnels experts à faire pâlir d’envie tout drugstore états-unien.

La suite sur : https://venezuelainfos.wordpress.com/2019/03/05/la-couverture-du-venezuela-nous-ramene-a-lage-dor-des-mensonges-sur-lamerique-latine-par-mark-cook-fair/

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :