Castaner en homme de main

par Yann Fiévet

On ne compte plus les affaires d’ores-et-déjà emblématiques de la marche de la France vers ce qu’il faudra bien se résoudre à nommer État policier. Un État capable de couvrir par le mensonge ou la falsification les exactions majeures de sa police dans le prétendu « maintien de l’ordre républicain ». Dans le triste florilège de la répression exacerbée, trois affaires sont particulièrement révélatrices de la dissimulation étatique. Nous les évoquerons dans l’ordre chronologique de leur survenue en leur associant le nom de leur malheureuse victime : Zineb Redouane en décembre 2018 à Marseille, Geneviève Legay en mars 2019 à Nice, Steve Maia Caniço en juin 2019 à Nantes. Deux de ces affaires furent hélas mortelles, la troisième aurait pu l’être sans aucun doute. À chaque fois la police est en cause. À chaque fois elle est couverte au plus haut niveau de la hiérarchie politique, à savoir par le Ministre de l’Intérieur soi-même.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article42047

Étiquettes : , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :