Alain Finkielkraut, le patriarche ultime

par Mona Chollet

« Ironie » ? « Second degré » ? Sérieusement ?

« Je dis aux hommes : violez les femmes ! D’ailleurs, je viole la mienne tous les soirs et elle en a marre », a donc asséné Alain Finkielkraut sur le plateau de LCI, le 13 novembre, face à la militante féministe Caroline De Haas. Il tournait par là en dérision les accusations de sa contradictrice. Ou, du moins, il croyait les tourner en dérision. Comme beaucoup — et d’abord comme Caroline, dont la colère est visible à l’écran —, tout en sachant bien qu’il prétendait faire de l’ironie, j’ai été saisie d’effroi devant cette séquence.

La suite sur : http://www.la-meridienne.info/Alain-Finkielkraut-le-patriarche-ultime

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :