Pour un inventaire des lieux d’accueil des « gens du voyage »

Ce n’est pas un hasard si les plus proches riverains de l’usine Lubrizol, partie en fumée toxique fin septembre 2019 à Rouen, étaient les habitant·es de « l’aire d’accueil des gens du voyage » de Petit-Quevilly. Partout en France, les lieux « d’accueil » attribués aux personnes relevant de cette catégorie administrative se trouvent à l’extérieur des villes, loin de tout service (hormis les cimetières), ou dans des zones industrielles à proximité de diverses sources de nuisances : déchèteries, usines chimiques, stations d’épuration des eaux usées, échangeurs d’autoroute, etc.

La suite sur : https://visionscarto.net/inventaire-lieux-accueil

Étiquettes : , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :