Crimes de guerre et entreprises d’armement : une enquête s’impose

Plusieurs acteurs de la société civile demandent à la Cour pénale internationale d’enquêter sur des entreprises européennes d’armement, dont Dassault, Thalès et MBDA. Le but ? Le but ? Déterminer si elles ont des responsabilités pour les crimes de guerre commis au Yémen.

La suite sur : https://www.amnesty.fr/actualites/crimes-de-guerre-et-entreprises-darmement-enquete?utm_source=newshebdo&utm_medium=email&utm_campaign=news-hebdo-2019-12-13

Étiquettes : , , , , , ,

2 Réponses to “Crimes de guerre et entreprises d’armement : une enquête s’impose”

  1. Zap Pow Says:

    « La complicité en droit pénal français est la sanction ou non de la personne qui fournit une aide ou une assistance facilitant la préparation ou la consommation d’un crime ou d’un délit »

    Donc, ces entreprises, personnes « morales » (entre guillemets parce que totalement dépourvues de morale, justement), sont complices de crimes de guerre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :