Tirer et abandonner: 155 amputés et 27 paralysés en deux ans : Comment Israël punit ceux qui osent manifester contre le siège de la Bande de Gaza

Les manifestations de la Grande marche du Retour ont commencé en mars 2018 le long de la clôture du périmètre de la bande de Gaza en protestation contre le siège imposé par Israël et appelant à la réalisation du droit au retour. Comme B’Tselem l’a documenté précédemment, la politique illégale en matière de tir qu’Israël applique contre ces manifestations, permettant aux soldats de tirer à balles réelles sur des manifestants non armés qui ne mettent personne en danger, a eu des résultats horribles : en plus des 200 Palestiniens qui ont été tués, à la fin du mois de janvier 2020 quelque 8 000 manifestants avaient été blessés par des balles réelles, dont 1 500 mineurs et 150 femmes. Selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de fin 2019, les médecins ont dû procéder à l’amputation de 155 manifestants, dont 30 mineurs. Vingt-sept manifestants sont paralysés à la suite de blessures à la colonne vertébrale.

La suite sur : https://agencemediapalestine.fr/blog/2020/02/24/tirer-et-abandonner-155-amputes-et-27-paralyses-en-deux-ans-comment-israel-punit-ceux-qui-osent-manifester-contre-le-siege-de-la-bande-de-gaza/

L’armée « la plus morale au monde » n’est qu’un ramassis de salopards.

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s