Mort de l’écrivain chilien Luis Sepúlveda, pour qui la littérature « met en relief la dignité humaine »

par Pauline Petit

L’écrivain chilien Luis Sepùlveda est décédé à l’âge de 70 ans, du Covid-19. Auteur du roman à succès « Le Vieux qui lisait des romans d’amour », son oeuvre était marquée par l’expérience de l’exil et ses combats pour les droits de l’Homme.

La suite sur : https://www.franceculture.fr/litterature/mort-de-lecrivain-chilien-luis-sepulveda-pour-qui-la-litterature-met-en-relief-la-dignite-humaine

« Au moment où, à Oviedo, les jurés qui allaient décerner à ce livre le prix Tigre Juan étaient en train de le lire, à des milliers de kilomètres de distance et d’ignominie une bande d’assassins armés et payés par de plus grands criminels, de ceux qui ont tailleur et manucure et qui disent agir au nom du « progrès », mettaient fin à la vie de l’homme qui fut l’un des plus ardents défenseurs de l’Amazonie et l’une des figures les plus illustres et les plus conséquentes du mouvement écologique universel.
Tu ne liras pas ce roman, Chico Mendès, ami très cher qui parlait peu et agissait beaucoup, mais ce prix Tigre est aussi le tien, comme il est celui de tous les hommes qui continueront sur le chemin que tu as tracé, notre chemin collectif pour défendre ce monde, notre monde, qui est unique. »
Luis Sepùlveda

https://www.legrandsoir.info/luis-sepulveda-est-mort.html

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s