Combien de vaillants hommes …

En ces temps de crise et de confinement, la littérature ne sert pas uniquement à nous donner distraction et plaisir.
Un caillou dans la chaussure. Une chronique de Michel Claise.

À quoi peut donc bien servir la littérature en ces temps de crise et de confinement ? La première réponse qui vient à l’esprit est la distraction qu’elle peut nous apporter durant cette solitude imposée et l’opportunité de découvrir le plaisir de la lecture pour les uns, ou pour d’autres, de trouver enfin le temps d’attaquer la pile de bouquins achetés pendant l’année qui traînent sur la table de nuit et dont la plupart d’habitude finissent dans la bibliothèque sans être lus.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/combien-de-vaillants-hommes-5e99d4e69978e2183371e1a7

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :