Le souvenir ne demeure que lorsque le présent l’éclaire (Jean Cayrol, Nuit et brouillard)

Il y a 75 ans, le 5 mai 1945, peu avant midi, un char américain défonçait le portail de la forteresse de Mauthausen, entrait dans le camp.

Seul le portail et l’aigle qui le surplombait tombaient.

La forteresse et camp d’extermination – construite pierre par pierre, extraites de la carrière par les déportés espagnols livrés dès le début de l’occupation par Vichy aux nazis – la forteresse elle, est restée intacte…

La suite sur : http://ujfp.org/spip.php?article7828

« En réalité, la forteresse Europe – même si elle s’en défend, et avec d’autres pratiques – est encore et toujours animée de cette même détestation et de ce même mépris de l’Autre, qu’affichaient le régime nazi et le régime de Vichy.
Une situation qui peut, d’un jour à l’autre, basculer dans l’inacceptable.
Tous les signaux sont au rouge, où que nous portions nos regards.

Et que dire de Gaza ?

https://www.lalibre.be/debats/opinions/netanyahou-reste-au-pouvoir-en-israel-l-annexion-de-la-cisjordanie-n-a-jamais-ete-aussi-proche-5eb030709978e23845a64481

Étiquettes : , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :