Stop à la chasse aux sorcières contre le journaliste belgo-turc Bahar Kimyongür

Une opinion d’un collectif d’académiques, juristes et journalistes

Le régime turc offre 234 000 euros pour sa tête. Cette « chasse à l’homme » du gouvernement d’Erdogan contre les dissidents, notamment à l’étranger, est inacceptable. Comment l’Europe peut-elle se taire face à de telles pratiques ?

Le 10 février 2018, Süleyman Soylu, ministre de l’Intérieur d’Erdogan, a placé le journaliste et défenseur des droits humains belgo-turc Bahar Kimyongür sur la liste des « terroristes recherchés », offrant une prime d’un million de livres turques pour toute information permettant sa capture. Le régime promettait aux mouchards potentiels de « respecter leur anonymat en vertu du secret d’État ».

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/stop-a-la-chasse-aux-sorcieres-contre-le-journaliste-belgo-turc-bahar-kimyongur-602d55ff7b50a62acf0334dc

« Nous ne comprenons donc pas que, dans ce contexte de violence aveugle contre l’opposition turque, des responsables du régime turc puissent être accueillis en Belgique par les institutions européennes sans que ce genre de pratiques fassent l’objet de la moindre critique. »
Mais l’Union européenne se fiche des droits humains, ce qui l’intéresse c’est que la Turquie retienne les réfugié.e.s, pour cela elle a débloqué 6 milliards d’euros.

Étiquettes : , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s