« Digestion troublée du « Festin de Babette », oeuvre essentielle »

par Carta Academica.

Hier soir, j’ai regardé Le Festin de Babette, un film réalisé en 1987 par Gabriel Axel dans lequel Stéphane Audran incarne Babette, une Française s’étant réfugiée au Danemark dans le courant de l’année 1871. Cette année-là, en effet, Paris est le théâtre d’une répression féroce menée par le gouvernement d’Adolphe Thiers, qui massacre impitoyablement les révolutionnaires de la Commune autant que ses plus vagues sympathisants.

La suite sur : https://plus.lesoir.be/357578/article/2021-02-27/la-chronique-de-carta-academica-digestion-troublee-du-festin-de-babette-oeuvre

 » Lorsque l’essentiel devient criminel, ne faut-il pas hausser le ton ? »
Pour se remotiver, des étudiants réinvestissent leurs amphis et organisent des cours autogérés : https://www.bastamag.net/Occupation-IEP-Lyon-universites-cours-autogeres-etudiants-on-veut-se-reapproprier-notre-lieu-d-etudes-distanciel-precarite-bourse-job

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s