Comment le gouvernement impose le fichage biométrique aux enfants étrangers isolés

Par Maïa Courtois

La préfecture deviendra-t-elle la porte d’entrée de la protection de l’enfance pour les jeunes exilés ? Certains départements refusaient encore de recourir au controversé fichier biométrique. Mais deux projets de loi prévoient sa généralisation.

La suite sur : https://www.bastamag.net/fichage-biometrique-mineurs-isoles-AEM-prefectures-migrants-proetction-de-l-enfance

Étiquettes : , , , , , ,

2 Réponses to “Comment le gouvernement impose le fichage biométrique aux enfants étrangers isolés”

  1. Zap Pow Says:

    Je me demande sur quels critères on détermine la minorité des jeunes étrangers ? Si je prends pour exemple un mien cousin, ça risque de mener à des abus, ce qui est peut-être le but recherché. Ce cousin mesurait plus de 1,80 m à l’âge de 12 ans, et profitait de sa haute taille pour conduire une voiture (il en a fait son métier par la suite) sans jamais se faire arrêter par la police, vu qu’il avait l’air d’un adulte. Mais c’était un enfant. Et un enfant assez bêbête, et très puéril, sauf au volant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :